La fin


Après 14 années, L’ Association pour la Recherche et le Développement
des Arts Martiaux Historiques Européens – Ile de France (ARDAMHE-IDF)
est dissoute.

Le site web https://ardamhe.wordpress.com/ sera fermé d’ici un mois,
le temps de réfléchir avec la communauté française des AMHE à
l’éventuelle reprise de ses contenus.
L’étude des arts martiaux italiens de la renaissance est déjà assurée
par le site de L’Arte dell’Armi https://lartedellarmi.wordpress.com/
tandis qu’un site dédié au combat à cheval est à l’étude.

Nous tenons à remercier tout ceux que notre route a croisé au long de
ces longues années et qui ont partagé avec nous cette aventure des
AMHE

D. de Grenier, président


La garde de seconde du Riccardiano

La première pièce parlant de la seconde:

13. Garde 2, parer maindroit à la tête à demi-couverte de dedans, et pointe au visage avec le pied droit devant et attention, quand tu pares ainsi, et que tu veux frapper de pointe, d’ajuster ta pointe vers la droite de son cou.

La partie des feintes correspondante:

6. Seconde garde basse. Si l’adversaire me tire maindroit à la tête, je dois parer à demi-couverte de dedans, et pointer au visage: mais cependant avec la pointe de l’épée dirigée à la tempe droite.

La pique:

1. Garde seconde et haute ordinairement. Si l’adversaire me tire une pointe de dedans, c’est à dire dans la partie gauche, je dois la parer en demi-couverte de dedans et avec robustesse, et pointer en avant avec le pied gauche avancé.

Traductions (c) Ardamhe 2014

——————————–
Quelques statistiques  :
A partir de la seconde

*Attaques*

Estocade (feintes de)
dedans: (haute) 9
dehors: (haute) 4

Punta (feintes de)
dedans:
dehors:   2

Imbrocade (feintes de)
dedans:  4
dehors:   0

Revers:
dedans: 0
dehors:    0

Maindroit:
dedans: 0
dehors: 0

*Parades*

Demi-couvertes
dedans: 7
dehors: 9

Toute-couverte
dedans: 0
dehors:  1

On reçoit:
maindroit:3
imbrocade: 5
revers: 9
Pointe libre   2

Les pieds:
Pied droit:     5
Pied gauche:  3
Pieds étroits: 0
Pieds larges: 8

La porte de fer

Les porta di ferro simples (scrimipedia.it)
Les porta di ferro hautes (scrimipedia.it)
Les porta di ferro larges (scrimipedia.it)
Les porta di ferro étroites (scrimipedia.it)

——————————–
Traductions*

4. Porte de fer. Montant de revers avançant un peu le pied droit et puis reprise en rabattant son épée, et puis faire une imbrocade en pressant en avançant le pied droit devant, puis retourner à la parade.
Tu feras ce coup quand l’adversaire est en porte de fer et qu’il tient l’épée longue.

——————————–
Les feintes

4. Porte de fer. Montant de revers et reprise en rabattant son épée faire imbrocade en pressant et puis la prise en voulant [être] avec le pied gauche en avant.
Ceci se fait quand un [adversaire] est en porte de fer, qu’il a l’épée longue et qu’il pare en demi-couverte.
2° Feindre un montant, et faire un maindroit avec le pied droit en avant./ Cela se fait quand il pare à demi-couverte de dehors avec l’épée.
3° Montant, et rabattant son épée faire revers.
/ Fait ceci quand il pare à demi-couverte de dehors avec l’épée.
Feinte de montant, et passant par-dessous son épée, lui faire estocade de dedans avec le tranchant tourné vers son épée, et avec la reprise montée du pied gauche derrière à droite et en dedans.
Ceci se fait quand il pare à demi-couverte de dehors.
Revers gaillard aux jambes ; et parant l’adversaire à toute-couverte basse de dehors passe adossé à lui avec le pied gauche en avant, à la prise du bras, pressant avec ton épée la sienne
6° Feinte de montant, et estramaçon au bras droit avec le pied droit devant/ Ceci se fait quand il pare à toute-couverte.
7° Montant libre, et revers rond.
Ce coup se fait quand il pare à toute-couverte.
8° Feinte de montant, et estoc à main retournée par-dessus son épée avec le pied droit avancé.
Ceci se fait quand il pare à toute-couverte.

….Ceci se fait quand il est en porte de fer, et qu’il a l’épée longue et haute, s’il tenait l’épée longue et basse, il faudrait aller avec le tranchant en bas vers son épée.

Traductions (c) Ardamhe 2014 *

——————————–
Quelques statistiques  :
(hors feintes**)

A partir de la porte de fer

Attaques:

Montant
de revers: 1
droit: :

Estocade
dedans:
dehors:3
Inconnu: 1

Fracade
dedans:1
dehors: II     2

Battements & pressements
dedans:1
dehors: 4
Inconnu: 1

Revers:
dedans: 0
dehors:   0

Maindroit:
dedans: 0
dehors:  0

Parades

Demi-couvertes
dedans:
dehors: 1

Toute-couverte
dedans: 2
dehors:1

Pied droit: 12
Pied gauche 0
Pieds étroits:   4
Pieds larges:     6

* Les traductions publiées dans les cahiers sont simplifiées au niveau des mots techniques. Non pas simplistes, mais simplifiées car la traduction finale n’étant pas terminée, certains de ces mots techniques nécessitent encore une étude plus approfondie afin de trouver la traduction la plus pertinente. D’autres sont déjà fixés mais nécessiteraient pour être compris un glossaire explicatif qui n’a pas réellement sa place ici. Donc ces mots à problèmes sont traduits en attendant ici par des mots je l’espère fidèles et suffisants pour comprendre les textes, mais qui ne correspondent pas aussi bien que ceux qui seront utilisés finalement.

** Les techniques des feintes n’ont pas été ici comptabilisées car reprenant les pièces de base elles auraient pu avoir un effet démultiplicateur pas forcément en rapport avec ce qui nous intéresse, mais plus lié au nombre de feintes possibles pour chaque technique.
Ceci dit, les statistiques à partir des feintes existent et dans le cas qui nous intéresse n’ont fait que confirmer ce que pouvaient dire celles tirées des pièces de bases.

 

Un merci à Pierre-Henry Bas pour ses conseils.

La garde du Faucon du Riccardiano

Traduction de l’épée longue de Vadi par Gauthier Petit (Gaths)

La page Wikipedia de Frederico Ghisliero

Le MSS1020 du site de la Schola San Marco

——————————–

3. Faucon. Faire un montant de droite pour donner dans l’épée de l’adversaire et la rabattre puis en accroissant un peu le pied doit en avant, faire un autre montant de revers, en donnant dans l’épée de l’adversaire, et puis faire une imbroccade pressée, en accroissant le pied droit en avant, et puis retourner à la parade
/ Ce coup, tu le feras quand l’adversaire est en porte de fer, et qu’il tient l’épée longue.

——————————–

Feintes sur la première partie

3. Faucon. Montant de droite pour donner au poing, montant de revers, et rabattant son épée, faire imboccade en pressement.
Montant de droite montant de revers, et en feignant imbroccade faire maindroit avec le pied droit devant, cependant avec la reprise à l’intérieur avec le pied gauche près du droit.
/ Ces deux coups, fais-les quand il est en porte de fer, et qu’il a l’épée longue.

——————————–

5.Faucon. De pied étroit faire feinte d’imbrocade dans la partie intérieure de l’épée de l’adversaire en avançant un peu le pied droit et puis reprise…

2. Si l’adversaire se trouve en faucon et avec l’épée longue, donne lui une pointe au poing et retires-toi en arrière.
2° Si l’adversaire du Faucon veux te frapper, pointe lui ton épée au bras ou au poing.

Si l’adversaire est en Faucon, tu lui fais de l’extérieur un pressement avec le tranchant au dessus du sien, et pointe au visage. Et si l’adversaire esquive son épée dessous la mienne et me fait une pointe, aussitôt je dois tourner le tranchant vers son épée et essayer de le surpasser en force.

10° Si l’adversaire encore, comme ci-dessus, se trouve en Faucon, mais pas longue, comme dans les coups précédents, tire-lui une pointe à l’épaule droite et si lui, la parant avec la main à l’intérieur, te tire imbrocade, toi retirant le pied droit à droite, pare son imbrocade de l’intérieur et fais-lui imbrocade en passant tous tes deux pieds.

12. Si l’adversaire me tire pointe de Faucon, avec la main retournée je dois la parer avec la main à l’extérieur, par dessous (cependant quand [elle] vient de haut en bas, qu’elle ne vienne déjà pas haute, et pend à mon épaule droite parce qu’alors elle se bat à l’intérieur) et pointe en avant avec le pied droit.

Traduction Ardamhe (c) 2014